Massage et complément alimentaire circulation

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Retrouvez vos jambes légères

Beaucoup de métiers mettent vos jambes à rude épreuve. En effet, les stations debout prolongées sont responsables de nombreux troubles circulatoires. Résultat: elles gonflent, sont douloureuses, lourdes…

Des métiers à risque

En marchant, on bouge ! Et l’on fait fonctionner, à chaque pas, la « pompe refoulante » qui permet au sang de remonter jusqu’au cœur. A l’inverse, quand on reste immobile debout ou que l’on piétine, on ne relance pas cette pompe, et le sang stagne dans les jambes, car la pesanteur rend plus difficile le retour du sang an cœur. Les muscles profonds et les parois des veines finissent par perdre de leur efficacité. Les jambes, les chevilles et même les pieds enflent. Parmi les personnes les plus touchées par ce type de problèmes figurent les hôtesses d’accueil,, les coiffeuses, les infirmières, les policiers ou les gendarmes affectés à la circulation, les ouvriers statiques… En outre, porter des charges lourdes et travailler dans une ambiance chaude (qui favorise la dilatation des vaisseaux sanguins) sont autant de facteurs venant s’ajouter à une circulation de retour déficiente. Pour peu que, dans votre famille, on ait les jambes lourdes de façon héréditaire, mieux vaut les chouchouter avant qu’elles ne trinquent!

Massages et compléments alimentaires

Si vous mettez vos gambettes au supplice, offrez ­leur chaque soir du réconfort. Massez-les des chevilles vers les cuisses, si possible avec un gel ou une crème circulatoires et, de temps en temps, faites une petite cure de veinotonique par voie interne. Certaines plantes sont réputées pour améliorer la circulation : vigne rouge, fragon épineux, ginkgo biloba.

Nature-Algues, fabricant de compléments alimentaire propose de nombreux produits naturel pour soulager les jambes et la circulation sanguine.

Contact: 02 96 25 69 94

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »